20160430_19.jpg

Titre conte de fées

p

Pour esprits paradoxaux. On se reconnaîtra.

Comment foirer sa vie

Comment éviter d'être heureux et, en corollaire, comment éviter une santé féconde et une longévité dynamique.

Comment devenir expert dans l'art de bousiller notre vie, qui n'a déjà que trop duré, sur les trois axes essentiels : physique / mental / relationnel.

Au plan physique, gardons-nous bien - entre autres - d'entretenir, et surtout de développer, ce que j'ai appelé "Les six conditions de Montmartre".  Cf. Revue PNL 98 *.

A savoir : Force, souplesse, endurance, rapidité, équilibre, coordination. 

Conditions qui se perdent en effet à l'occasion d' un vieillissement normal.

Au plan mental, veillons bien - entre autres - à ce que notre estime de nous reste aléatoire, la connaissance de ce qui est important pour nous, floue.. 

Evitons la physiologie qui nous rendrait efficace, positions des yeux, attitudes du corps. 

Ainsi que remplacer les croyances limitantes par les croyances qui boostent et nous sortiraient du moule des englués du neurone.

Les stratégies et modalités qui feraient de nous une bille d'acier brillant au lieu d'une coquille d'oeuf à la casse.

Au plan relationnel, observons bien, à chaque rencontre, un sage silence sur ce que nous voulons absolument et sur ce que nous ne voulons absolument pas.  De l'autre.  Des autres.

Si nous nous connaissions, étions conscients de nos valeurs et osions nous affirmer, nous risquerions de ne pas nous tromper d'entourage, d'environnement, de choix de vie, d'études, de profession, de couple.   

Pour éviter de réussir une relation déjà installée, je vous suggère d'oublier, le temps qu'elle dure, tout questionnement approprié genre :

"Voilà ce que j'ai à te donner, est-ce que c'est ça que tu veux recevoir ?  Voilà ce que je veux recevoir, est-ce que c'est ça que tu as à me donner ?"

Et surtout évitons comme la peste d'être précis sur ce que nous avons à donner aussi bien que sur ce que nous voulons recevoir.

Et pour être sûr que toute relation soit bien foireuse, évitons la communication girafe et privilégions la communication coyote.  Cf. Marshall B. Rosenberg.

La première com implique vue à long terme et respect de la relation.  La deuxième exige bénéfice immédiat : avoir raison à tout prix, au détriment de la relation. 

Ce n'était que quelques brèves propositions non exhaustives. 

Je suis à votre disposition pour d'amples développements sur l'art de foirer votre vie. 

Qui à mon avis, comme je l'ai déjà dit, n'a que trop duré.